Africa Renaissance

Africa Renaissance

Intolérance religieuse : ce salut qui pourrait venir d'Afrique

Intolérance religieuse : ce salut qui pourrait venir d'Afrique

 

Pour une majorité probablement écrasante de l'humanité, le continent noir est à la dérive. Certains la croient irrémédiablement perdue. Les hommes noirs eux-mêmes, pour la plupart d'entre eux, se sont persuadés de l'inévitabilité de cette perdition prochaine.

La marche des hommes sur la terre comporte des constances, que seule perçoit heureusement la minorité. Et celle-ci est de plus en plus sûre, que l'Afrique est en train de renaître. Et cela le sera sans doute par le retour vers nos « temples », nos bosquets sacrés d'aujourd'hui, en un mot vers la vraie spiritualité africaine. Il ne fait plus de doute que Doumbi Fakoly, avec son dernier ouvrage « L'origine négro-africaine des religions dites révélées » a probablement tapé dans le mille, dans la perspective de cette renaissance en gestation !  

Beaucoup de personnes se demandent si l'Afrique a connu ce que l'on nomme « religion ». D'autres encore sont persuadées que la pratique africaine de la divinité, que l'on a qualifiée de tous les noms dévalorisants, ne peut se rapprocher de rien d'autre que du satanisme !

Mais, chaque fois que l'humanité a fait un bond en avant, cela l'a toujours été au moment où apparemment tous les espoirs semblaient perdus. Cela l'a toujours été, par le bout le plus inattendu. Cela a toujours été engendré par la renaissance des sociétés en apparente décomposition !

Le plus grand danger qui menace le monde présent, c'est probablement les intolérances, notamment religieuses. Certains sont même persuadés que la troisième guerre mondiale, sera religieuse. Et elle risque d'être catastrophique, sinon définitive ! Les « religieux » d'aujourd'hui, on devrait dire les « intégristes », les « fanatiques », ou les « fous »,  - et certains se disent effectivement des « fous de Dieu », comme si Celui-ci pouvait être suffisamment fou pour en avoir – n'ont plus rien d'humains. Ce sont certainement des animaux d'un genre nouveau, plus barbares et plus bêtes que tout ce que la terre des hommes n'a jamais encore créés ! Ils constituent une gangrène contre l'espèce humaine, une sorte d'ennemi devant l'Eternel, qu'il convient de bloquer par tous les moyens !

Dans la perspective de cette lutte pour sauver le monde, et pour faire face  à ce danger, Doumbi Fakoly propose pour l'humanité, une solution africaine originale : le recours aux valeurs de la pratique africaine de la Divinité. En faisant ressortir les principes fondateurs de cette croyance-pratique, il fait renaître l'espoir à partir du continent mère de l'humanité et de la civilisation. Recourant à l'archéologie historique dans un domaine difficile comme le rapport de l'Homme avec la Divinité, il explique dans un style simple, mais foudroyant, l'origine des rapports de l'être humain envers son créateur, les axes fondamentaux de toute religion, les emprunts qui étaient et qui restent incontournables dans ce domaine, les mensonges divers dont se sont rendus coupables les « commerçants de la divinité »,  les ingratitudes de ceux qui se sont trompés dans le sens véritable de l'orientation vers Dieu… Il retrace dans des mots de tous les jours, les principales forces de ce qu'il est convenu d'appeler la « religion africaine ».

Les ennemis de la vérité vont, il ne faudra point en douter, enfourcher leurs grands chevaux, pour mettre sous le boisseau cette œuvre capitale. Ils vont, comme cela est désormais coutumier de leurs pratiques, essayer peut-être d'attenter à l'intégrité physique de ce grand intellectuel africain. Mais une attitude devrait prendre le dessus sur tous les attentats de tous les genres : une analyse objective par les Africains et de tous les hommes de bonne volonté, des assertions défendues dans l'ouvrage. Il est probable, il est certain qu'après cet examen sans parti pris aucun, d'autres travaux complèteront « Origine négro-africaine des religions dites révélées », en préciseront certains contours, élagueront d'autres. Dans cette opération nécessaire, c'est toute l'humanité qui sortira grandie. Les « fous » des différentes divinités perdront alors le vent maléfique qui les pousse. Une autre ère s'ouvrira. Une fois encore, le salut  viendra peut-être de l'Afrique, d'où, comme l'a soutenu le penseur, sortira toujours quelque chose de positivement nouveau.

 Doumbi-Fakoly :  L'origine négro-africaine des religions dites révélées. Editions MENAIBUC 2004   

Je suis très heureux que vous ayez pu consulter ce blog

 

Pour me contacter, veuillez cliquer  ici



26/11/2007
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres