Africa Renaissance

Africa Renaissance

L'homme Bambara, une créature complète

L'homme, une créature complète

 Au terme de la circoncision qui se déroulait à vingt-un ans, une retraite de soixante trois jours était imposée aux jeunes initiés Bambara. Pendant celle-ci, le récit de la création leur était enseigné. Voici ce qu'on leur apprenait :

« Il n'y avait rien, sinon un Être. Cet Être était  un Vide vivant, couvant potentiellement les existences contingentes. Le temps infini était la demeure de cet Être-Un. L'Être-Un se donna le nom de Maa Ngala. Alors il créa un Œuf  merveilleux comportant neuf divisions, et y introduisit les neuf états de l'existence. Quand cet Œuf primordial vint à éclore, il donna naissance à vingt êtres fabuleux qui constituaient la totalité de l'univers, l'intégralité des forces existantes de la connaissance possible. Mais hélas ! aucune de ces vingt premières créatures ne se révéla apte à devenir l'interlocuteur que Maa Ngala avait voulu pour lui-même. Alors, il préleva une partie sur chacune des vingt créatures existantes, les mélangea puis, soufflant dans ce mélange une étincelle de son propre souffle igné, créa un nouvel Être, l'homme, auquel il donna une partie de son propre nom : Maa. De sorte que ce nouvel Être contenait, de par son nom et par l'étincelle divine introduite en lui, quelque chose de Maa Ngala lui-même » !

                                                    

C'est de cette manière que les Bambara expliquaient anciennement la création de toute chose à partir d'un  Être unique que tout le monde peut aisément identifier à Dieu, même si le nom Maa Ngala n'a rien d'un dieu chrétien ou musulman ! Ce qui est en revanche extrêmement intéressant à relever, ce sont les éléments suivants :

C'est au cours de l'initiation à laquelle tous les jeunes étaient soumis à un certain âge, que ce genre de choses étaient enseignées. Entouré de tout le mysticisme nécessaire, il est à parier que leur répercussion était profonde sur ces jeunes êtres.

                        

La cohérence du récit mérite d'être soulignée : Dieu est Un mais sa définition dans le texte est si frappante de vérité : un Vide vivant ! Conformément à la logique bien assise à présent, ce texte explique comme toutes les cosmogonies qui se respectent, que l'homme est le dernier à être créé. Il est le plus complet et à l'image de Dieu.

Les Bambara disent aussi que la totalité de la réalité est contenue dans neuf éléments. Quels sont-ils et pourquoi neuf ? Pourquoi ou comment le produit de neuf est-il égal à vingt ?

De plus, il y a une question qui ne transparaît pas dans la trame du récit mais qui est capitale : « Pourquoi Maa Ngala a-t-il éprouvé le besoin de créer » ?

Une véritable intelligentsia africaine devrait tôt ou tard se pencher sur ces questions capitales qui fourniront à n'en pas douter une autre compréhension du monde qui nous entoure. Cette tâche devrait être entreprise à plusieurs niveaux. Au niveau socio-religieux, cela impliquerait sans nul doute un regain de nos centres d'initiation, même s'ils devront être redimensionnés pour correspondre aux exigences présentes. Au niveau artistique, nos artistes des arts du spectacle devraient s'orienter de plus en plus vers la production de spectacles prenant en compte la vision du monde tel qu'imaginé par nos Ancêtres. Cela aura l'avantage, non seulement de parler à nos imaginations, mais aussi de tenter des interprétations profanes et scientifiques de ce genre de cosmogonies. Cela est capital pour la prise de conscience populaire sans laquelle, les mouvements sociaux sont impossibles à déclencher. 

Toutes les sociétés humaines peuvent renaître et se redéployer. Pour cela, de façon invariable, ce sont des « intellectuels » qui ont toujours impulser le mouvement en décidant de poser des actes volontaires allant dans ce sens.

 Amadou Hampâté BA : La parole vivante dans Histoire générale de l'Afrique, 1, UNESCO, Paris 1980

 Je suis très heureux que vous ayez pu consulter ce blog

 

Pour me contacter, veuillez cliquer  ici



22/11/2007
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 83 autres membres