Africa Renaissance

Africa Renaissance

La civilisation occidentale n'en est pas une

La civilisation occidentale n’en est pas une

Les adeptes des OVNI (Objets Volants Non Identifiés) soutiennent que les extra-terrestres interviennent de plus en plus sur terre, pour empêcher l’homme de poser des actes irréparables pour la création dans sa totalité ! La science officielle a toujours réfuté l’existence des OVNI. Et pourtant, on en aurait peut-être besoin…

Tout le monde est persuadé, et cela est enseigné depuis les premières années à l’école, que l’homme qui est né sauvage est en marche vers la civilisation. Les différents progrès, la science, la technologie, sont autant de pas vers cet objectif. Dans le monde moderne devenu un village mondial, tout se voit,  tout se vit instantanément. L’homme a révélé suffisamment de preuves qui montrent qu’il est véritablement une divinité grâce à son génie scientifique. Au départ dieu en puissance donc, il se révèle de plus en plus comme un dieu réalisé.  Seulement est-il un dieu positif ou un dieu négatif ? Autrement dit, l’Homme est-il devenu par les prouesses qu’il a réalisées, un démiurge lumineux ou un démon de la pire espèce ? On peut tenter une analyse objective en se fondant sur des faits indubitables. Pour une fois, fondons-nous sur l’actualité.

Aujourd’hui, l’une des nouvelles importantes, Yannick Laurent Bayala dirait l’un des gros points de l’actualité, c’est la Conférence de Durban dont l’objectif principal est de trouver des solutions aux problèmes climatiques qui menacent de détruire simplement la terre entière et surtout l’humanité, parce que si nous continuons sur notre lancée, les conditions de notre vie deviendront bientôt insupportables ! Ceux qui refusent obstinément de s’engager dans le processus de lutte contre cette condamnation à brève échéance, ce sont les pays dits développés, plus communément appelés les pays civilisés !? Une telle manière de se comporter peut-elle être qualifiée de civilisée ?

Depuis le début des années 1970, l’ONU s’est engagée dans la recherche de moyens pour empêcher que l’homme, par son comportement, ne devienne un danger pour lui-même. Tous les spécialistes dans le domaine pensent que si nous devons continuer la civilisation actuelle de la même manière, dans peu de temps, nous créerons des dommages irréparables pour notre atmosphère. Or cet atmosphère est si précieuse et si importante pour notre vie et la vie tout court, qu’un déséquilibre notable nous serait fatal. Il s’agit notamment de nos usines et de notre activité industrielle qui est très polluante et très dégradante pour certains éléments de notre environnement comme la fameuse couche d’ozone, qui nous protège des effets néfastes des rayons solaires. Ces éléments sont révélés par les meilleurs scientifiques du monde qui, ironie du sort, sont presque tous du « monde civilisé », c’est-à-dire du monde occidental ! Les gouvernants, les grandes firmes occidentales, ne doutent nullement de la réalité des résultats scientifiques. Mais leur argument massue, le seul depuis le début des alertes, c’est leur conviction qu’en s’engageant dans les mesures proposées pour contrer les effets néfastes contre notre environnement, ils freineraient leur croissance ! On en reste pantois ! C’est parce qu’on vit, c’est parce que les conditions de la vie sur terre nous maintiennent en bonne santé, que nous souhaitons nous développer. Cela est si simple à comprendre. Comment des gens civilisés sont-ils capables de soutenir des tels arguments ? Et pourtant les pays qui refusent résolument de comprendre ces vérités, ce sont les pays les plus « civilisés », les plus développés, avec à leur tête, les Etats Unis d’Amérique ! Oh ! Misère ! Les sages africains soutiennent que : « Si le Bouc fait la cour à la femme du Lion, c’est que ce Bouc imbécile préfère le plaisir à la vie » ! Or il faut d’abord  vivre avant de vouloir quoi que ce soit !

La civilisation occidentale n’est pas une civilisation ! Comment faut-il le dire pour faire comprendre cette vérité élémentaire ! La seule chose que l’Occident maîtrise, c’est la force. Il n’a jamais connu la civilisation qui est le contraire de la force !

En 1981, pour la première fois dans la Ve République française, la gauche française arrivait au pouvoir avec la victoire de François Mitterrand sur Valéry Giscard d’Estaing. Une année exactement après sa défaite, Giscard D’Estaing acceptait enfin une interview à la télévision. Sa première phrase fut : « Seuls les socialistes pouvaient faire la preuve, que le socialisme ça ne marche pas ! ». Il oublia simplement d’ajouter : « Le capitalisme non plus ! ». Qu’est-ce qui reste ?

Susan George : Le rapport Lugano. Fayard. 2000

                                                                      



14/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 83 autres membres