Africa Renaissance

Africa Renaissance

Pourquoi l'Afrique sera-t-elle recolonisée?

Pourquoi l’Afrique sera-t-elle recolonisée ?

Même les esprits les plus simples, comprennent que les choses sont devenues maintenant très limpides. Aucun Etat africain d’aujourd’hui ne peut résister à la volonté de « prise en mains » de l’Occident, camouflé sous l’appellation incolore, inodore et sans saveur de « Communauté internationale ». Parfois cette même réalité s’appelle d’un autre nom, celui de « Conseil de sécurité de l’ONU ». Toutes ces désignations renvoient invariablement à une même entité que tout le monde connaît sous le nom des « Etats-Unis d’Amérique », qui représentent de fait la tête de pont de la chose ! Pour comprendre comment un événement dans le monde va se passer aujourd’hui, il faut toujours suivre le regard des Etats-Unis d’Amérique.  Même les Etats européens regroupés en Communauté européenne, sont de peu d’importance devant cette immensité. Être le protégé des américains est donc un laissez-passer d’une telle validité et d’une telle puissance qu’un pays petit comme Israël est pratiquement intouchable par quelque puissance que ce soit ! Lorsqu’un rouleau compresseur tel que les Etats-Unis se tournent contre l’Afrique dans son appétit impérialiste, il faut savoir qu’il n’y a pratiquement plus de médicament. Toute l’Afrique est condamnée à brève échéance !

On doit  le savoir clairement : les Etats-Unis comme la plupart de tous les pays de l’Ouest, de l’Est,ou du Nord, n’ont aucun ami. Ecrite ou pas dans leurs constitutions, cette réalité est plus solide que n’importe quelle autre disposition qui va à son encontre. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, nous avions écrit en son temps, que les Africains et surtout les dirigeants africains qui trépignaient de joie à l’élection de Barack Obama, assimilé à un Noir et donc notre frère,  n’étaient que de pauvres dadais. Peut-on penser un seul instant que ce président des Etats-Unis puisse, un tant soit peu, aller contre les intérêts de l’Amérique !?

Or donc, les temps sont  arrivés où les Américains pensent que l’Afrique devra maintenant entrer dans leur collimateur économique. Le pétrole des Arabes montrant des signes d’essoufflement, l’Afrique compte désormais comme un pion important dont les Américains ont besoin. Les Occidentaux qui avaient colonisé l’Afrique avaient pensé pouvoir en faire leur chasse-gardée,  depuis la conférence de Berlin à laquelle les Etats-Unis avaient d’ailleurs participé. Pour y arriver, les Occidentaux avaient imaginé un système nommé « Pacte colonial » qui devrait leur assurer l’exploitation sans partage des richesses de l’Afrique.  Ces richesses étaient les seules raisons de la colonisation malgré les inepties pour enfants de la fameuse « civilisation » qu’ils étaient censés venir partager avec les Africains, sauvages devant l’Eternel ! En effet, en guise de civilisation entendue comme : manière de vivre de façon civilisée et pacifique  avec ses semblables, l’Occident n’a à aucun moment de son histoire, atteint la cheville de l’Afrique !

Contre donc ce Pacte colonial, les Américains avaient sorti un joker inattendu : le « développement » pour tous, nouvel évangile pour lequel tous les marchés devraient être ouverts et le commerce libre pour tous. « Trade and not aid ! » disaient-ils ! Les coloniaux ainsi renversés sans coup férir, le chemin est donc ouvert pour tous et surtout les Etats-Unis, pour faire main basse sur les richesses africaines ! La seule parade valable, aurait consisté en une Fédération de tous les « Etats-nains » africains en un seul Etat Fédéral d’Afrique noire, comme le préconisait le prof. Cheikh Anta Diop, comme l’ont proposé le président Kwame Nkrumah et les panafricanistes de la diaspora, seule entité capable de résister aux ambitions étrangères, parce qu’à même d’assurer sa propre sécurité ! Mais les Africains se sont prononcés en sens inverse en 1963 à Addis-Abeba. Et voilà comment l’histoire de la recolonisation est advenue sous nos yeux, devant des Africains médusés mais incapables. Après Laurent Gbagbo de la Côte d’Ivoire avec son « On gagne ou on gagne ! », après l’irascible colonel Kadhafi et sa Jamahiriya arabe Libyenne, l’écroulement de tous les Etats africains se fera l’un après l’autre, en commençant par les plus fortunés en matières premières. Les ennemis nègres désignés pour être sacrifiés sur l’autel de cette nouvelle « pacification » seront les nationalistes, les panafricanistes, tous ceux qui souhaitent voir une Afrique forte parmi les autres Etats indépendants. Et les Africains n’auront que leurs yeux pour pleurer ! Les dirigeants africains qui, au lieu de travailler à l’unité africaine, avaient pensé pouvoir chacun, profiter des rentes de leurs « républiquettes », sont désormais en première ligne contre le rouleau compresseur ! Ils n’avaient pas compris le proverbe africain qui assure que : « Lorsque la barbe brûle, il faut toujours que les cheveux fassent attention » ! Mais cela fait tellement plaisir quand des soi-disant môgos puissants commencent à raser les murs !!!



10/09/2011
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 83 autres membres